Après la publication du dernier rapport de l’Institut de Recherche sur la Paix de Stockholm (SIPRI), Stake experts se penche sur la valeur des contrats d’armement à destination de pays africains sur la dernière décennie. Russie, États-Unis mais aussi France et Chine demeurent les plus importants partenaires du continent en matière d’armement.

Les dix dernières années ont connu une augmentation significative des contrats d’armement et d’équipement militaire à destination de pays africains. Les crises et instabilités sécuritaires dans plusieurs régions du continent font partie des principaux facteurs de cette augmentation. Ainsi en 2010, la guerre au nord du Mali a poussé l’état à renouveler une partie de ses arsenaux. Bamako est ainsi devenu le premier pays du continent à acheter des équipements du Qatar entre autres. À cela s’ajoute la modernisation de certains armements. En particulier, la mise en service en 2002 de l’avion de combat multirôle français Rafale a entraîné une vague de commandes, notamment de l’Égypte qui ambitionne de moderniser ses équipements.

Pour autant, la France ne se place qu’en 3e position des exportateurs d’armement vers le continent africain. Le haut du podium est encore tenu par la Russie (pour plus de 14 milliards et demi de dollars US d’exportation vers l’Afrique sur la période 2008-2018). Les systèmes de défense aériens et avions de combat sont les principaux équipements que Moscou vend à ses clients africains. À cela s’ajoute de plus en plus, les commandes de satellites militaires qui se sont avérés économiquement supportables pour des économies comme celle de l’Afrique du Sud, de l’Angola ou du Nigeria. En deuxième position dans ce classement, les États-Unis font partie des principaux fournisseurs des contingents de maintien de la paix de l’Union Africaine. Mais leurs clients les plus importants sont l’Égypte et le Maroc qui ont importé respectivement pour 2,8 et 2 milliards de dollars US d’armement sur la période 2008-2018. Les blindés et missiles américains semblent être les plus prisés sur le continent. Pour finir, la Chine garde la réputation d’être le fournisseur le plus abordable. Pourtant les pays africains ne lui ont acheté que pour un peu plus de 3 milliards de dollars US d’armement au cours de la dernière décennie. Les navires de guerre et les véhicules blindés figurent en tête des commandes, avec pour principaux clients l’Algérie et la Tanzanie.

Partager
Tags: , , ,