2019 se présente comme une année chargée pour le continent africain sur le plan politique. Entre autres principaux sujets qui retiendront l’attention de nos observateurs et analystes, Stake experts établit une liste des élections à suivre sur le continent au cours de l’année.

Date Evénement Lieu Type Observations
2019* Elections législatives en Guinée Guinée législatives renouvellement de 114 membres de l'Assemblée nationale
16 février 2019 Election présidentielle au Nigeria Nigeria présidentielle succession de Muhammadu Buhari
16 février 2019 Elections législatives au Nigeria Nigeria législatives
24 février 2019 Election présidentielle au Sénégal Sénégal présidentielle succession de Macky Sall
6 mars 2019 Elections sénatoriales en RDC RDC sénatoriales renouvellement de 108 membres du sénat (élus au scrutin indirect par les membres des assemblées provinciales)
10 mars 2019 Elections législatives en Guinée-Bissau Guinée-Bissau législatives renouvellement de 102 membres de l'Assemblée nationale
20 mars 2019 Elections législatives à Madagascar Madagascar législatives renouvellement de 151 membres de l'Assemblée nationale
24 mars 2019 Référendum constitutionnel au Burkina Faso Burkina Faso referendum limitation du nombre mandats présidentiels (entre autres réformes)
28 avril 2019 Elections législatives au Bénin Bénin législatives renouvellement de 83 députés à l'Assemblée nationale
avril 2019* Elections législatives au Somaliland Somalie législatives renouvellement de 82 membres de l'Assemblée nationale
avril 2019* Elections législatives au Mali Mali législatives renouvellement de 147 députés à l'Assemblée nationale
avril 2019* Election présidentielle en Algérie Algérie présidentielle succession de Abdel Aziz Bounteflika
mai 2019* Elections législatives au Malawi Malawi législatives
mai 2019* Election présidentielle au Malawi Malawi présidentielle succession de Peter Mutharika
mai 2019* Elections législatives en Afrique du Sud Afrique du Sud législatives le président de la République sera élu par l'Assemblée nationale issue de ces élections
mai 2019* Elections législatives au Tchad Tchad législatives renouvellement de 188 députés à l'Assemblée nationale
juillet 2019* Election présidentielle en Mauritanie Mauritanie présidentielle succession de Mohammed Ould Abdelaziz (qui ne sera pas candidat à sa propre succession)
22 septembre 2019 Elections municipales en RDC RDC municipales
octobre 2019* Elections législatives au Cameroun Cameroun législatives renouvellement de 180 députés à l'Assemblée nationale
décembre 2019* Election présidentielle en Tunisie Tunisie présidentielle succession de Beji Caid El Sebsi
décembre 2019* Elections régionales en Tunisie Tunisie régionales
décembre 2019* Election présidentielle aux Comores Comores présidentielle succession de Azali Assoumani
décembre 2019* Election présidentielle en Lybie Lybie présidentielle
décembre 2019* Elections législatives en Lybie Lybie législatives

*date précise non-déterminée

La date précise de plusieurs des scrutins attendus cette année n’est pas fixée au moment de la rédaction de cet article. Parmi les pays où cette incertitude doit être source de vigilance de la part des décideurs, figurent la Lybie, les Comores, la Tunisie et l’Algérie. L’organisation de la présidentielle dans ces deux derniers pays en particulier sera un nouveau test de viabilité de leurs démocraties près d’une décennie après les printemps arabes. En Tunisie, l’ancien président du Nidaa Tounes, Beji Caid Essebsi, est issu de la première élection au suffrage universel qui a eu lieu dans le pays en 2014.  Il est très probable qu’il soit candidat à sa propre succession, avec en face notamment le chef du gouvernement Youssef Chahed. La situation est plus floue en Algérie où la candidature d’Abdel Aziz Bouteflika a été annoncée par son parti, sans qu’il ne la commente personnellement.

Au chapitre des élections législatives, l’Afrique du Sud procédera à l’élection de ses députés en mai. Le principal enjeu de cette élection tient au fait que ce sont ces derniers qui éliront ensuite le président de la république. De son côté le nouveau gouvernement de Madagascar devrait organiser des élections législatives pour le 20 mars. Dans une atmosphère de contestation des résultats de l’élection présidentielle qui a porté Andry Rajoelina à la tête du pays fin 2018, ces législatives sonnent comme un nouveau test de popularité pour le président élu. Enfin les élections sénatoriales du 6 mars prochain en RDC risquent de se placer dans la continuité de la crise postélectorale issue de la présidentielle du 30 décembre 2018. Les 108 sénateurs étant élus au scrutin indirect par les membres des assemblées provinciales, il faut s’attendre, sauf changement majeur, à ce que le Front commun pour le Congo (FCC) proche de Joseph Kabila, reste la principale force politique au Sénat.

Au Burkina Faso, devant le refus des partis politiques à adopter une nouvelle constitution par voie parlementaire, la date du 24 mars a été annoncée pour organiser le référendum constitutionnel. La nouvelle constitution devrait marquer un point de départ important dans l’histoire politique récente du pays en consacrant (entre autres réformes) la limitation des mandats présidentiels à deux.

 

Télécharger le tableau (.csv)

Partager
Tags: , , , , , ,