“A partir du 22 juin, le pays a connu une tension sécuritaire croissante. Entre le 22 et le 29 juin, les autorités éthiopiennes ont arrêté 212 membres des forces de sécurité régionale d’Amhara, dont le chef des forces spéciales régionales. De même, une quarantaine de militants du parti politique nationaliste Amhara (NaMa), ont été interpellés par les autorités fédérales à Addis-Abeba et dans les environs de la capitale fédérale.” […]

Résumé exécutif en 4 points

  1. La tentative manquée de coup d’État contre le gouvernement de la région d’Amhara, montre les divisions au sein de l’armée et de la classe politique, face aux réformes entreprises depuis avril 2018 par le premier ministre Abiy Ahmed
  2. Le gouvernement fédéral a fait preuve d’un contrôle sérieux de la situation et d’une communication de crise efficace, ayant permis une stabilisation rapide
  3. Le dossier des réformes de la Constitution fédérale pourrait devenir une autre source de tensions vives sur le moyen-long terme
  4. Le scénario d’une intensification des tensions interethniques (notamment entre Amharas et Gumuz), n’est pas à écarter sur le moyen terme

Stake experts recommande:

Une vigilance accrue sur le discours politique des autres mouvements nationalistes d’Éthiopie, notamment au sujet de l’évolution des réformes concernant la constitution fédérale, afin de déceler les signes avant-coureurs d’éventuelles escalades.

Achetez et téléchargez le briefing complet (Aperçu de la situation, implication des acteurs clés, scénarios possibles et recommendations stratégiques/ 8 pages, 1 carte)…

[sell_media_file item_name=”Briefing (€19.71)” description=”Télécharger le Briefing Complet” amount=”19.71″ label=”Télécharger (PDF) | €19.71″ download_link=”https://private.stakeexperts.com/wp-content/uploads/2019/07/20190703_aWVyWOIIdDNmMDAwaDcycG8x.pdf”]

…ou abonnez-vous à l’espace premium pour y accéder gratuitement ainsi qu’à d’autres outils (abonnement mensuel: 4-8 briefings par mois)

Partager
Tags: , , , , ,